Qu’est-ce que la blockchain ? La définition de Versity

8/14/2022
versity metavers blockchain nft

 

 

Impossible de parler du métavers et des NFTs sans aborder la blockchain qui est à la base de tout. Versity vous en dit plus sur cette technologie révolutionnaire et son évolution.


La définition de la Blockchain

La blockchain est une technologie de transmission et de stockage d'informations qui prend la forme d'une base de données unique en son genre.

Elle est partagée concurremment avec tous ses utilisateurs et ne dépend d'aucune autorité centrale.

Ses principaux avantages ? Sa rapidité et sa sécurité, qui permettent de stocker et de transférer de la valeur via Internet sans avoir recours à un intermédiaire centralisé.

  

Blockchain : comment ça marche ?

Les personnes ou les entreprises appelées "mineurs" se préparent à utiliser la capacité de traitement de leurs ordinateurs pour effectuer les calculs nécessaires au fonctionnement d'une blockchain.

Grâce à cette capacité informatique, la légitimité de toutes les transactions enregistrées dans une blockchain peut être vérifiée.

En échange de leur puissance de traitement, ces mineurs sont payés en crypto-monnaies.


En assurant la fiabilité de l'ensemble du réseau, les milliers de mineurs permettent à une blockchain d'établir la confiance entre deux parties sans l'intervention d'un tiers.

 

Comment marche le système de blockchain ?

Les “drivers” ne dépendraient plus d'une entreprise, mais d'un système informatique configurable en fonction de leurs besoins et qui superviserait toutes les procédures essentielles à leur travail. L'argent pourrait passer du porte-monnaie des clients à celui des conducteurs sans intermédiaire. 

 

Avec un tel niveau de protection, nous n'aurions pas besoin de verser de commission à qui que ce soit. Il n'y a aucun moyen de modifier le registre car il est dupliqué à l'identique sur chaque appareil connecté à ce réseau et n'est pas contrôlé par une entreprise.   
 

 

versity blockchain ecran.jpg

 

 

Maintenant, imaginez un ordinateur sur lequel se trouve la vidéo d'un artiste. Nous pourrions suivre le parcours de la vidéo originale et non d'une copie publiée par qui que ce soit si l'artiste l'avait mise sous la forme d'un NFT. 


Le même système pourrait ensuite être mis en œuvre pour les documents officiels, notamment les diplômes, les dossiers médicaux, les passeports, les actes de vente de biens, les contrats, etc. Avec la preuve que ces documents sont légitimes, nous pourrions y accéder en ligne.   
 

Envisageons même d'appliquer cette technologie dans les pays où la confiance du public dans le gouvernement n'est pas très bonne. Là où la reconnaissance "foncière" est relativement difficile, la technologie est déjà utilisée comme registre foncier, permettant à toute personne d'apprendre qui est propriétaire d'une parcelle de terrain.

 

Parlons des contrats intelligents, qui peuvent exécuter automatiquement des tâches spécifiques. Nous pourrions, par exemple, lancer un nouveau AirBnB. La technologie pourrait être configurée pour déverrouiller la propriété une fois l'argent reçu, en envoyant une clé électronique sur le smartphone du locataire.   

 

Blockchain : la procédure de remboursement 

Autre exemple : Nous pouvons mettre en place des remboursements automatisés, par exemple, en cas d'annulation ou de retard d'un vol. Sans contacter l'assistance, une procédure de remboursement partiel ou de compensation peut être lancée si le vol est retardé de plus de trois heures.


Ces exemples montrent comment nous pouvons en tirer profit de différentes manières dans notre vie quotidienne, sans nous concentrer uniquement sur les crypto-monnaies. En outre, il s'agit d'une technologie qui vise à donner un peu plus de pouvoir aux citoyens tout en faisant pression sur les entreprises, en particulier les plus grandes, pour qu'elles soient plus ouvertes.


 

Envie d'en découvrir plus sur le web 3 ? Découvrez notre article sur le sujet.